Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
elmouja- la vague

Les nouvelles de l'aviron et du canoé kayak

22 Janvier 2011 , Rédigé par Gildon Publié dans #Pied à terre

 

 Un peu de répit dans ce monde de brute

 Voici quelques nouvelles de l'un des sports nautiques le moins connu l'aviron et le canoë kayak

 

fasac logo

 

Participation algérienne à la26e Régate internationale de Luxor (Le Caire 13 AU 17 Janvier 2011)


ALGER - Sept rameurs algériens (Seniors), ont pris part du 13 au 17 /01/2011 dans ville de Luxor en Egypte, à la 26e Régate internationale du Nil d'aviron et de Canoë-kayakrameurs-dz.jpg

et qui a vu la participation de 18 nations.

les algériens ont  décroché  une superbe  6è place avec 2 médailles d'argent et 4 de bronze

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les rameurs participants

 Ait Daoud Kamel (double scull poids léger)
 Boudina Sid Ali
 Chaouch Hafida
 Dries chaouki
(skiff)
 Garidi Mohamed ( double scull)

 

 Mansouri Louaer
 Rouba Amina

 

A noter la belle participation de nos amis tunisiens malgré le contexte psychologique douloureux, ils terminent à la deuxième position.

 

 

Tableau final des médailles

 

Team Men Women Total
Gold Silver Bronze Gold Silver Bronze Gold Silver Bronze
Egypt 11 6 2 0 5 4 11 11 6
Tunisia 1 3 0 2 0 0 3 3 0
France 0 0 2 2 1 0 2 1 2
Cyprus 0 0 0 1 1 1 1 1 1
Sweden 0 0 0 3 3 3 3 0 0
Algeria 0 1 2 0 1 2 0 2 4
Germany 1 1 1 0 0 0 1 1 1
Norway 0 2 0 0 0 0 0 2 0
Iraq 0 0 3 0 0 0 0 0 3
USA 0 0 1 0 0 1 0 0

2

 

Source: Egypt Rowing federation

 


Stage des équipes nationales (Tipaza 3 au 11 janvier 2011)

Les sélections algériennes d’aviron, masculine et féminine, vont subir un stage de préparation du 3 au 11 janvier prochain au centre du barrage de Boukerdane dans la wilaya de Tipasa. 

Huit athlètes, dont deux filles, se préparent, nous dira Agoudjil Samir, président de la Fédération algérienne d’aviron, en vue de l’objectif majeur, celui des Jeux africains qui auront lieu en septembre 2011 à Maputo, au Mozambique. Cependant, à la fin de ce stage, les sélections se rendront à Luxor en Egypte pour prendre part du 11 au 17 janvier à la Régate internationale du Nil. Cette participation permettra au staff technique de faire une évaluation de tout l’effectif, nous dira-t-on à la fédération. Juste après le retour d’Egypte, les athlètes rentreront de nouveau en stage à Boukerdane, du 17 au 24 janvie (elwatan.com)

 

 

ergometres Quelque cent soixante six (166) rameurs prendront part, samedi à la salle omnisports d'El Achour (Alger), au Championnat national sur Ergomètre, toutes catégories (Cadets, Juniors, Seniors et Vétérans) et des deux sexes, a-t-on appris jeudi auprès de la Fédération algérienne des sociétés d'Aviron et de Canoë (FASAC). Le championnat, comme toutes les compétitions d'aviron, se déroule sur une distance fictive de 2000m.

Les participants à cette compétition dans sa 6e édition, représentent onze clubs issus des wilayas d'Alger, Oran, Annaba, Bejaia et Tizi Ouzou. Les clubs sont: Sport Nautique Alger, Jeunesse Athlétic Aviron Club, RC Kabylie, USM Bejaia, Hamra Annaba, Protection Civile Annaba et H. Sahili Annaba, Les Forces Navales, A Oranais et CS Université Oran.

Neuf appareils d'Ergomètre seront mis à la disposition des compétiteurs dont ceux destinés à l'échauffement ramenés par les clubs.

L'Ergomètre ou le rameur est un appareil d'entraînement permettant à l'athlète de reproduire la technique de base pour l'Aviron. L'appareil est également utilisé par des sportifs d'autres disciplines pour améliorer leur condition physique.

L'Ergomètre est muni d'un écran qui affiche au rameur plusieurs informations: son temps (chronomètre ou à rebours), sa distance (parcourue ou restante), sa moyenne (en temps) au 500m, sa cadence (en nombre de coups par minute), sa puissance développée (en watts), ses calories brûlées durant l'effort.

 

 

Kayak L'Algérie a obtenu sept médailles (trois argent et quatre bronze) au deuxième championnat arabe de Kayak seniors, qui s'est déroulé à Tunis du 1 au 3 octobre, a t-on appris mardi 5 octobre auprès de la fédération algérienne des sociétés d'aviron et de Canoe Kayak.

Les trois médailles d'argent ont été remportées par Rouba Amina dans les épreuves du 500 mètres, 200 m et du 2000 m. Les quatre médailles de bronze ont été décrochées par Guendouz Samah dans les épreuves du 500 m, 2000 m vitesse, Rouba Amina et Guendouz Samah en K2 500 M et Azzoun Abdelmalek dans l'épreuve du 2000 m vitesse.

L'Algérie a pris part à cette deuxième édition du championnat arabe Kayak, avec quatre athlètes dont deux filles: Rouba Amina et Guendouz Samah.

 

 

 

 

 

7ème édition du Championnat d'Afrique d'Aviron (Tunis 1 au 3 juillet 2010)


Treize pays ont participé à la 7ème édition du Championnat d’Afrique d’aviron, qui s’est déroulé du 1er au 3 juillet sur le plan d’eau du Lac de Tunis. africanrowing.JPG

Outre la Tunisie, pays organisateur, douze autres pays ont pris part à cette édition du Championnat d’Afrique, à savoir l’Algérie, l’Angola, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, la Libye, le Maroc, le Nigeria, la Somalie, le Soudan et le Togo. Selon les organisateurs, "c’est la plus forte participation dans l’histoire du Championnat d’Afrique d’aviron".

L’Algérie a terminé à la 3ème place avec Deux médailles d’Or, Deux d’Argent et Six de Bronze. La 1ère place est revenue à l’Egypte avec Sept médailles d’Or et six d’Argent, quant au pays organisateur, la Tunisie, s’est classée à la 2ème place avec Trois médailles d’Or, Quatre d’Argent et Six de Bronze

 

 

Entretien avec le directeur technique national d'aviron et de canoê kayak (24 août 2010 dans El Watan) 

 

Nous manquons enormement de poids lourds

 

Que dites-vous des résultats des équipes nationales cette saison ?
Je pense que nous avions été auteurs d’une bonne participation aux 7e championnats d’Afrique d’aviron. Il se sont déroulés à Tunis du 1er au 3 juillet 2010. Nous nous sommes classés 3e par équipes. Les athlètes étaient 5 filles, dix garçons en senior, une fille en junior, 7 garçons en juniors. Une autre satisfaction est venue d’un espoir qui s’est classé 20e au Mondial des -23 du canöe kayak au Belarus du 22 au 26 juillet. C’est une performance, au vu du nombre de concurrents, 600 en l’occurrence. Dans le para-canöé, un handicapé (T4) a pris aussi la 20e position également dans le championnat du monde organisé du 15 au 22  août à Poznan (Pologne). En somme, une saison honorable à plus d’un titre.

Est-ce que vous allez participer aux championnats du monde d’aviron prévu cette année en Nouvelle Zélande ?
Ce n’est pas sûr que nous nous déplacions. Nous aurons besoin de beaucoup d’argent. En plus, le niveau est très élevé, puisqu’il y a les finales par classes A, B, C, D. Nous préférons nous focaliser sur les différentes échéances continentales et régionales, sans oublier les régates internationales. Ces dernières nous ont toujours permis de nous frotter à de grands champions. Ceci dit, nous serons présents au championnat du monde d’aviron sur mer prévu à Istanbul en Turquie. Ce sera du 22 au 26 Octobre 2010. Nous engagerons probablement quatre rameurs en couple (LM4X poids léger homme).

Comment se déroule leur préparation ?
Ils s’entraînent au centre, à l’est et à l’ouest (Alger, Oran, Annaba) selon un programme bien défini par l’entraîneur national qui est de nationalité française. Ils reprendront sous sa coupe après le Ramadhan.

D’après vous, dans quelle discipline l’Algérie peut-elle côtoyer le niveau mondial ?
En canöe kayak, c’est possible.  Nous pourrons gravir des échelons. Il suffit d’avoir la disponibilité du matériel, d’être présents dans la majorité des compétitions, particulièrement régionales. Toutefois, en aviron, c’est très difficile. Il faut avoir des rameurs engagés dans toutes les épreuves. En plus, dans les deux poids, léger et lourd, nous manquons énormément de poids lourds dans nos clubs.

 

 

 

 

Championnat d'Algérie d'aviron (Tipaza 25 mars 2010 dans elwatan.com)

 

La SNA( Sport Nautique d'Alger) remporte le titre par équipes

 

Le barrage de Boukerdene a abrité jeudi dernier la première édition du  championnat d’Algérie d’aviron (bateaux courts). Plusieurs clubs ont pris part à cet événement, parmi eux l’aviron oranais, le CSU d’Oran, l’association des sourds-muets de la wilaya d’Oran, Hamra Annaba, Hilel Sehli de Annaba, la protection civile de Annaba, le Rowing club de Tizi-Ouzou, les forces navales et le sport aquatique d’Alger.
La compétition qui a débuté la matinée a vu le club du sport nautique d’Alger s’illustrer, en s’adjugeant le titre par équipes.
Dans les épreuves de 2000 mètres individuel seniors hommes, Mansouri des forces navales s’est classé premier, devant Saocl Sofiane de Hamra Annaba et Gatt Fouad  du JAACK.
En 2000 mètres double, le duo du Hillel Sehli Annaba, Tarfaya Mohamed Lakhdar et Yahi Mohamed Toufik a gagné la course, devant Gatt Nasreddine et Souahlia Youcef du JAACK et Guerroumi Abdelhafid- Hammiche Abdelkrim du SNA. En seniors dames, les rameuses du SNA, Chaouche Hafida et Herzellah Narimane, ont pris le dessus dans les 2000 mètres double, devançant Ait El Bachir Leila et Akloul Imène. En juniors, le 1000 mètres individuel s’est soldé par la victoire de Lotfi Mohcen de l’aviron oranais, dépassant Kasdi Lyes du SNA. En cadets hommes, le 1000 mètres double a vu le succès de Nedjar et Hadj Youcef du JAACK.

 

 

 

Faîre connaitre ce sport l'exemple de Béjaia

 

 La côte de saphir : Les sirènes de l'aviron ( par R. Oussada in elwatan.com 27/07/2010)

   Elles sont belles et pleines d'entrain. Les rameuses de l'USM Béjaïa, de l'Union sportive madinet Béjaïa, du RCK, du Rowing club de Kabylie et les filles de la Ligue de planche à voile de Béjaïa mettent les embarcations sur l'eau.
Avec leur exaltation, le décor enivrant de l'anse ombragée des Aiguades épicera la régate. Pour une première à Béjaïa, la traversée féminine en kayak a rempli son contrat de manière très festive. Il s'agit, en ce sens, dira d'emblée Yazid Hassaïni, président de la ligue d'aviron et canoë kayak de la wilaya de Béjaïa, sans trop minimiser l'aspect compétition de la course, de mettre en avant une ambiance de spectacle. C'est d'ailleurs dans ce but que le choix du départ a porté sur le site des Aiguades. Une crique qui bat le record de fréquentations les week-ends. Et en ce samedi caniculaire, la plage des Aiguades est bondée de baigneurs. Beaucoup de familles. Une façon aussi de faire la promotion du sport de rame à Béjaïa, en plus de faire découvrir les lieux aux rameuses, spécialement les sociétaires du RCK.
S'inscrivant dans la 23e édition de la Journée olympique, la traversée a réuni au départ 25 rameurs en solo en kayak, et, pour l'exhibition seulement 3 planches à voile et 3 optimistes. Le plan d'eau étant peu profond, le départ est avancé au grand large. Le spectacle est magnifique. Il est 15 h 50. Le soleil pointe en oblique dans une mer d'huile, faisant luire dans l'eau des milliers de perles aux couleurs vives des embarcations. Une légère brise venant de l'Est atténue le hâle. Le départ est donné une poignée de minutes après. Bon vent ! La consigne est donnée auparavant : il faut aller sur un rythme modéré. S'agissant plus de favoriser le côté spectacle, le parcours est rallongé de l'intérieur. La flottille va ainsi longer la promenade de la Brise de mer. Dès le cap de Sidi Yahia, un infime écart se creuse entre les bateaux. Le long de la promenade grouillant de monde, les regards s'arrêteront un bon moment sur l'image d'une escadre insolite. Une image qui rappellera pour deux Bougiotes quinquagénaires leurs anciennes armes dans le club d'aviron du Sport nautique de Béjaïa.
Durant les années soixante-dix, les voiliers du club égayaient de couleurs le morne bassin du port. Le premier kayak franchira la ligne d'arrivée dans le môle du Sport nautique après 40 minutes. La fin de la course sera marquée par une exhibition en huit de couples aviron. La représentation est parfaite. La synchronisation des mouvements des rameurs également. On souquera ferme à des moments. La longue pirogue filera à vitesse grand V devant des mastodontes de cargos amarrés dans le grand môle du port. Le spectacle n'est que plus beau sur ce fond de toile, que constitue la ville en amphithéâtre. Belle démonstration des filles du RCK. Une cérémonie bruyante a clôturé la traversée. Des distinctions symboliques ont été remises par la ligue aux lauréats et aux encadreurs. Cette journée, aussi réjouissante soit-elle, ne saura à bien des égards masquer les difficultés matérielles rencontrées par les clubs dans l'exercice de la discipline. Bouaoud Abdelmadjid, président du RCK, à qui s'est joint la voix de Mme Benzouaoui, vice-présidente de la ligue de planche à voile de Béjaïa, soulèvent le problème de l'indisponibilité des équipements en Algérie. Ils sont contraints à composer avec un matériel à la fois vétuste et insuffisant. Un appel du pied est lancé en direction de la fédération, seule apte à leur assurer une dotation. Nos deux interlocuteurs ont, entre autres motifs, expliqué que seul un équipement fiable et en quantité peut entraîner une augmentation du nombre de pratiquants et fournir, par voie de conséquence, des effectifs dans la discipline pour les lycées sportifs. Yazid Hassani fait remarquer que la fédération a posé comme préalable à toute dotation, une domiciliation des clubs sur la jetée. Le matériel existe, soutient-il. Il s'agit de l'équipement utilisé durant les Jeux panarabes, et qui vieillit, stocké quelque part. Le président de la ligue d'aviron et canoë kayak en aurait alors fait la demande au wali.
Sans être gourmand. Un seul et même lieu où tout le sport nautique (aviron, voile, subaquatique) sera pratiqué « sans contrainte ». Les ambitions ne manquent pas, mais sans un pied en mer « les choses ne peuvent démarrer ». Notamment ce projet de création d'une école locale d'aviron. Alors que « les compétences » existent en matière d'encadrement. Et un échange avec des clubs huppés, algériens et étrangers, est « possible ». Autrement dit, un échange d'expériences, l'organisation de stages, de compétitions de haut niveau… Le défaut de matériel a fait que la ligue de Béjaïa a déboursé pour cette course féminine 40 000 dinars dans le transport des bateaux à partir de Tizi Ouzou.
Ramer dans le barrage de Taksebt
Le club présente cette particularité de « mouiller » dans les eaux du barrage de Taksebt. A 15 kilomètres de Tizi Ouzou. C'est, dans le pays, la première formation d'aviron à prendre pour port d'attache un barrage. Sinon, tous les clubs sont domiciliés dans les grands centres urbains du littoral. C'est sous la houlette de Bouaoud Abdelmadjid, fondateur de l'école d'aviron d'Alger que le RCK a pu développer la pratique du sport de rame en dehors des villes côtières. Le club compte 65 licenciés. En majorité des filles, toutes issues du milieu rural. Elles habitent les villages environnants du barrage. Un exploit pour ainsi dire. Car il faut faire prévaloir une sacrée dose de crédibilité pour se voir confier des filles en milieu rural. La notoriété du RCK s'est matérialisée, au-delà du nombre de rameurs, par un palmarès. Pour une première année de participation aux compétitions, le club occupe deux fauteuils de champion. Deux filles sont classées championnes d'Algérie, en double scull, catégorie cadets.


 


 

Quelques adresses:

Alger: Féderation algérienne d'Aviron et de Canoë

BP 33 Bouzareah, Alger,
Tél: 00 213 21.92.20.34 / 00 213 21.92.72.11
Fax: 00 213 21.92.20.34  
Siteweb: www.fasac.org.dz
E-mail: contact@fasac.org

 Président: AGOUDJIL Samir

 

Annaba:Ligue des Sociétés d'Aviron

Avenue 24 Février 56. 23000 Annaba

Tél:+213 38 80 52 42

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article