Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
elmouja- la vague

Des ports et des navires pour le blé algérien

5 Octobre 2009 , Rédigé par Gildon Publié dans #Pied à terre




 4 milliards de $ ont été dépensés par l'Algérie pour satisfaire le marché local des céréales en 2008, une somme énorme  mais qu'on l'appelle lkhobz, aghrum, taguella, lerhsiise, baguitta, la flûte, la pain est le produit alimentaire roi de l'algérien.

Cette année ci, on annonce une production locale recorde de près de 6 millions de T, ce qui diminuera certainement cette facture d'mportation.
On se souvent sans doute de cette flottille de céréaliers de la Cnan, Ain Temouchent, Nedroma, Setif II, Nememcha, Ain Oussera, Sersou, Blida,  ou encore El Hadjar  qui ont sillonné presque tous les mers et les océans pour chargé ces fameuses graines. pour un pays jadis appelé le grenier de Rome.

Je m'arrête sur  les moyens de stockage  de cette matière au  niveau des ports algeriens.

Alger
Les cerealiers sont affectés au quai N° 35 qui dispose de 3 postes et  d'une longueur de 475 m avec un tirant d'eau initial de 9 m.
On peut décharger directe
ment dans un silo construit en 1970 pour une capacité qui tourne aujourd'hui autour de 20 000 t ( il existe un projet de faire doté le port d'un autre silo plus grand et plus moderne).
Le prix du déchargement directement dans le silo est de 29.00 DA/Tonne alors que le dechargement direct sur moyen de transport ( camion, train) est de 36.00 DA/tonne.
En 2007 sur les 4.8 millions de tonnes de céréales importés, 1.2 millions de T ont été déchargées à  Alger



Annaba
Plus de 430 000 t ont été réceptionnes en 2007 dans ce port. La capacité du silo du port ne dépasse pas les 16 000 T.

Béjaia
  Les navires céréaliers sont affectés au  quai sud- ouest qui dispose de 2 postes (15 et 16) allant d'une longueur de 230 m et d'une profondeur de 10m.  
On decharge ici via des pompes à grains.
Trois machines mobiles type 200 avec filtre à décolmatage automatique et moteur Diesel.
Capacité jusqu'à 250 tonnes par heure (céréales).

Aspiration seule et déchargement dans un convoyeur à bande pour le chargement des camions ( sur la photo de droite le djebel Ksel en plein déchargement).
 ( 3 X 250 T /h ) dans un silo de 30 000 t , propriétaire de l'OAIC.

En général un céréalier de 30 000 t passe en moyenne une semaine pour vider ses cales. ( 3 à 4 000 t/ jour) sur une cinquantaine de camions ou 10 wagons train.
En 2008, pas moins de 2.8 millions de T de céréales ont été débarquées dans ce port , dont 1.038 T de blé, 524 000 T de soja et 1.344 t d'autres céréales.


Djendjen
Plus de 840 000 t ont été débarquées dans ce nouveau port en 2007 dont l'activitén n'a réelement commencé qu'en 2002 avec  22 500 T de blé déchargé, depuis plusieurs silos en vue le jour( 240 000 T)., ce qui donne à ce port le 3ème rang des ports cerealiers. Depuis 2005 le plus gros navire de la Cnan " El Hadjar" assure une rotation entre le Canada et ce port avec des chargement qui  avoisinnent les 60 000 T

Ghazaouet
Ce sympathique port de l'extrême ouest algérien offre des perspectives meilleurs pour les céréaliers  dont la majorité d'entre eux transitent par Gibraltar, c'est ainsi que le tonnage des céréales débarquées dans ce port est en évolution constante passant de 386 000 t en 2007 à 510 000 t en 2008.
Le port est equipé d'un silo de 30 000 T construit en 1989 et doté de 2 portiques de 300 T/H.
Sue ce petit tableau extrait du site du port, on indique les moyens materiels dont dispose le port pour le déchargement de cette matière.

Céréales en vrac sec

GRUE DE QUAI

T/hr

108

PORTIQUE SILO

T/hr

-

GRUE PORTUAIRE

T/hr

240

POMPES

T/hr

40

GRUE MOBILE

T/hr

40

MOYEN NAVIRE

T/hr

40


( vu sur le silo du port de Ghazaouet)

Mostaganem

 C'est l'activité pratiquement princ
ipale de ce port, avec une moyenne de 300 000 à 400 000 t de céréales réceptionnées, pour un  ancien silo datant de 1957, rénové entièrement en 1986. Doté de 12 cellules et de 2 portiques à grain d'un débit de 300T/H. Capacité de stockage de 30.000T.

Oran
1.42 millions de T ont été transitées par le deuxième port  algérien. Contrairement aux autres ports algériens Oran dispose d'un grand silo de 100 000 T.








Skikda

On apprend sur le site de ce port que le séjour moyen d'un céréalier est de 244 heurs en plus de 61 heurs passé en rade. le port dispose d'un petit silo de 20 000 T. En 2007 650 000 TR ont été déchargées dans ce port, ce tonnage est en baisse pour 2008 ( 430 000 T)
Les céréaliers sont affectés en général au quai nord qui dispose d'un poste (N° 12°) de 155 m pour une profondeur de 9.50 m.
Le port abrite un silo datant de 1962  et d'une capacité de 20 000T





Ténès

 230 000 en 2006 à 86 000 t en 2007.
Le petit port de Ténès abrite l'un de plus ancien silo  portuaire datant de 1936 avec une capacité de 5000 T, ce silo a été remis en exploitation en 1999.



En résumé les capacités portuaires de réception des cereales restent faibles  environ 450 000 T, soit la moitié des besoins réels du pays.









A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article