Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
elmouja- la vague

Des navires et des hommes- Ibn Batouta

22 Octobre 2009 , Rédigé par Gildon Publié dans #Des Navires et des Hommes


 
Les navires rentables de la Cnan fussent sans doutes ceux qui assuraient la ligne Nord ( Atlantique nord), parmi les Djurdjura, Edough, Djorf, Ourasenis, Aurès et les "Ibn"dont Ibn Batouta.

Ibn Batouta  au large de Terneuzen (en quittant Anvers), photo de Douglas Cromby prise le 17/02/2003

Identité & Caractéristiques

N° IMO:  7302902
CALL SIGN: 7 TAN
  • Type de navire: General cargo
  • Tonnage: 4 932/ 3 307 PeL: 7 435
  • Dimensions: 116.69 (lht)- 107.96 ( lep),- 17.25(l)-  7.50 ( Te)
  • Chantiers: Orenstein & Koppel AG. Lubeck. RFA
  • Lancement/ Livraison:  12/1972- 03/1973
  • Machines: Atlas-MaK. Kiel. RFA
  • Puissance:  4 000 Cv
  • Vitesse: 15.5 nds
  • Moyens de transbordment: 12 mâts de charges dont une bigue pour les colis lourd sur la cale N° 3.

C'est l'un des premiers cargos de la Cnan avec l'Aurès et le Hodna


 Ce navire  a accompagné l'histoire  de la Cnan dans ses moments de gloires à Anvers, Hambourg, Bilbao, Dunkerque ou autres ou dans ses moments de déboires  en rade d'Alger, d'Oran  ou de Béjaia et çeux jusqu'à  sa disparition hélas en mer rouge le 09 mars 2009  entre 06h00 et 06h30 à  34 M  au sud du port egyptien de Safaga alors qu'il faisait route vers les Emirats arabs avec un chargement de 5 900 T de silice déstinée à la fabrication de verre.
 

 
Ibn Batouta est rentré dans le juridiction américaine après sa collision le 12 /06/ 1978 à 11h00 GMT avec un céréalier américain le Yellowstone


   Le 12 Juin 1978 par temps fort brumeux Ibn Batouta qui faisait route vers le nord est entré en collision vers 11h07 GMT avec le vraquier battant pavillon des Etats Unis le Yellowstone à 14M au sud est du détroit de Gibraltar, le navire américain faisait route cap Est vers la Tunisie pour décharger du blé, il est armé par  la compagnie américain Rio Grande basée à  New York. Le Yellowstone coula quelques heures après l'accident qui a coûté la vie à 5 marins américains. Une voie d'eau au niveau compartiment machine arrière envoya au bout de 40 minutes ce vraquier au fond de la méditerranée. Le Cargo de la Cnan  a subit  beaucoup d'avaries mais sans blessés.

   Il apparaît qu'à environ 2 M, le commandant de Yellowstone  a essayer en vain d'entrer en contact avec le cargo algérien via la VHF.

Cet accident  a donné des sueurs froides aux juges américains qui ont été appelés  a juger des responsabilités, des compensations, des dommages et interets , entre américains, algériens et tunisiens. Il semblerais que la compagnie algérienne avait payé  1.3 millions de $  de dommages dans cet accident en plus des frais de réparations d'Ibn Battouta.

( à droite les rares photos de l'accident )

 





                     Le vraquier américain était en réalité un ancien cargo de la marine américaine. Ce cargo fut construit en 1945 par les chantiers Kaiser Corp. à Richmond. Californie.
 Il portait la classe C4-S-A3.
La Marine US totalisait en tout 10 cargos de ce type pendant la guerre.
 Ce sont des navires  à turbines à vapeur fort de 9 900 CH ( cheval vapeur), ils pouvaient atteindre facilement les 17 nds.
De dimensions : 160 m de Lht pour une largeur max de 22 m avec un rayon d'action qui peut aller jusqu' à 14 000 M.
 En 1946  Marine Perch il fut affrété par la Commission maritime américaine qui l'a transfère à l'American ExportLine, il fut surtout utilisé dans le rapatriement des blessés, des réfugies, des soldats  et des immigrés de la 2ème guerre mondiale.
En 1965 il fut transformer en vraquier de 12 410 tonnes et renommé Yellowstone.



  Les années 90 et la décennie noire pour l'Algérie, pour la sntm- cnan et pour Ibn Batouta.
   Une décennie durant laquelle le pavillon batit  de l'aile, des navires presque  à l'abondant  un peu partout dans les ports algériens , d'autres saisies à l'étranger, l'armateur national est étouffé sous des milliards de dettes et de corruption

En 2005 il fut vendu à Al Rashid Shipping Group des Émirats, qui garde  St Kitts & Nevis, quelques semaines soit le 26/09/2005 après juste le temps d'effacer les couleurs de la cnan sur la cheminée il fut arraisonné par les pirates somaliens.

Ibn Batouta pris par les pirates somaliens. Il faisait route vers le port kenyan de Mombasa avec un chargement de ciment quant il fut attaqué par deux embarcations qui transortaient chacune 4 pirates lourdement armés. Le navire et l'équipage ont été libéré le 03/10/2005 après certainement le payement d'une rançon.


Malgré cet grave incident, Ibn Batouta est resté dans cette zone pour l e compte cette foi -ci du programme alimentaire mondial qui vient au secours des populations de  ce qui reste de ce pays , jadis une zone de transit et d'avitaillement de choix sur la route de l'extrême orient et du  golf persique.
Ibn Batouta est cependant accompagné dans ses trajets par la marine de guerre multinationales qui combattent la piraterie dans cette région.

On le voit sur cette photo accompagné par la frégate néerlandaise de Ruyter sillonnent la région afin d'éviter
les pirates.












 


 Il arrive ce 07 /12/ 2008 à décharger au port de Mogadisho les 7 000 T de Sorgho  offert par les Nations Unis à la population somalienne, celle ci décharge la cargaison d'une manière rudimentaire.














Une fin de vie dans la tristesse totale ce 09 mars 2009 les agences de presse reprennent toutes la dépêche suivante

Un cargo battant pavillon chypriote a sombré par mauvais temps en mer Rouge: 17 membres d'équipage sont portés disparus alors que neuf autres ont été secourus au large de l'Egypte.

L'"Ibn Battuta" a envoyé un message de détresse tôt lundi alors qu'il se dirigeait vers le port de Safaga en mer Rouge, selon l'agence officielle égyptienne MENA.

Le navire avait passé le canal de Suez et était en route pour les Émirats arabes unis avec une cargaison de 5.900 tonnes de silice destinée à la fabrication du verre.

Selon MENA, un autre navire, le "Sultan" se trouvait dans la zone au moment du naufrage et a pu porter secours à six membres d'équipage, cinq Somaliens et un Irakien. Un hélicoptère égyptien a récupéré trois autres marins. AP


Sur les 26 membres d'equipage composé de soudanais dont le commandant "Abdou Mohamed Abdou" des egyptiens , des indonesiens et autres nationalités. Le bialn est lourd 2 morts et 14 disparus, 10 autres ont pu êtres sauver par les secouristes egyptiens qui disposent contrairement à l'Algérie des moyens de sauvetage aériens.
 Le flou est total sur les raisons de cet accident certains survivants de l'équipage parlent d'une collision avec un autre navire, d'autres rendaient le mauvais temps et la vetusté du navire responsables de ce drame.
 La nationalité de ce navire qui n'est plus algérien depuis  est aussi sujet à  discussion certes affirme qu'il bat pavillon du Chypre , d'autres annocent celui des iles de Kitts & Nevis, on sait qu'il a été vendu aux emiratis de Al Rashid shipping.

Le premier rapport des autorités égyptiennes  confirme la collision avec le cargo albanais"OXL Sultan" qui a vite regagné le port de Suez pour réparer ses dégâts, c'est là qu'il a été arraisonné. La justice egyptienne a condamné l'armateur a payé 10 millions de $ ( 10% du prix de vente de la Cnan), ainsi que  10 autres millions aux familles des 17 marins morts.

Au total les égyptiens ont pu sauvé 1 7 marins sur les 26 qui composaient l'équipage de Ibn Batouta, 2 dépouilles ont pu être recupérer.




                                                                                                  
                                                                                                                                                     "OXL Sultan" le coupable
                                                                                                                                   


Références:
  • International Law Reports by E. Lauterpacht
  • Agence de presse Mena
  • Egypt Maritime autorities
  • Shipspotting

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

omarlavapeur 08/03/2010 08:10


BBÉJAÏA
La Cnan acquiert 26 navires
07 Mars 2010 - Page : 8
Lu 814 fois 

 


 


Les dirigeants du groupe Cnan (Compagnie nationale algérienne de navigation) ont réaffirmé, lors d’une rencon-tre tenue à Béjaïa, leur volonté de reconquérir leurs acquis et prendre de nouvelles
parts dans le trafic maritime, autant en Algérie qu’en Méditerranée.
Cette volonté, exposée à l’occasion d’une journée d’information organisée à l’intention des importateurs de la wilaya auxquels se sont associés des opérateurs des wilayas d’Alger, Tizi Ouzou et
Bordj Bou Arréridj, repose sur une nouvelle stratégie dont les principes sont le renouvellement de sa flotte commerciale, l’amélioration de ses équipements et prestations et une opération de
marketing plus agressive. «Ce redéploiement est possible du fait de l’engagement des pouvoirs publics de développer et soustraire le pavillon national de sa dépendance à l’égard des armateurs
étrangers», a souligné M.Bouarroudj, directeur général de Cnan-Nord, qui a réaffirmé l’examen par le gouvernement, les semaines à venir, du dossier inhérent à l’acquisition de 26 nouveaux
navires.
Bonjour,un article de l"Expression qui peut interesser les marins.Salam alikoum.


ahcene 19/02/2010 17:33


Bonsoir Omar ,j'ai découvert ce site par hazard ,je tombe sur toi et aussi par le précédent commentaire qui je crois me concerne.en tout cas on a passé de bons moments sur els cargos et à bord des
ferries et tes fameuse séance cinématographiques.j'attend de tes nouvelles,ci-joint mon e-mail
rivet67@yahoo.fr cordiales salutations l'ami, il ne  nous reste que la nostalgie.
Amities = Ahcene =
Ps:si je ne me tompe pas on était ensemble à bord de l'ibn-batouta avec le cdt garat le basque.


bENNAI oMAR 12/02/2010 12:52


Ancien officier de la cnan, j'ai également fait le gara djibilet  avec une équipe championne. En devenant vieux , cela fait  ans que je suis en retraite, on oublie les noms. Mais en tous
les cas je garde un bon souvenir de la navigation malgré quelques embûches. Mais tout finira un jour. Je vous souhaite bon courage et bonne chance. Ammi Omar


djaafar 09/01/2010 10:50


Bonjour à tous les anciens marins et bonne année.
Fin tragique pour ce cargo dont je garde un bon souvenir aynt fait un embarquement en 1976 en qualité de 3eme mecanicien je garde le souvenir d'une bonne équipe et un officier radio dont je garde
aussi un trés bon souvenir,passionné de sport qui nous organisait à chaque escale des rencontres de foot avec d'autres marins malgré que j'ai oublié son nom je tiens à le saluer s'il consulte ce
site.J'ai arreté de naviguer en 1978 et je vis actuellement en france avec la nostalgie au coeur d'une épaoque révolue.