Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
elmouja- la vague

Algérie, ces classements de la honte.

4 Septembre 2012 , Rédigé par Gildon Publié dans #Au delà des mers

Dernière nouvelle

 

9 PECHEURS SAUVES A BEJAIA

 

ALGER - Neuf (9) pécheurs qui se trouvaient à bord d’un bateau de pêche au Sud-est de "Ras Karboune" dans la ville de Bejaia ont été sauvés lundi par les unités des forces Navales suite à une fuite d’eau dans la salle des moteurs de ce bateau, a indiqué un communiqué des Forces Navales.

"L’opération de sauvetage s’est déroulée à huit (8) miles marins au Sud-est de "Ras Karboune" dans la ville de Bejaia le 24 septembre à 5h00, suite à une fuite d’eau dans la salle des moteurs du bateau de pêche Wissem n°268 Bejaia à bord duquel se trouvait 9 pécheurs", a précisé le communiqué.

L’unité 374 des gardes-côtes, en patrouille de routine a été dépêchée sur les lieux et l’opération de sauvetage s’est déroulée avec succès et s’est soldée par la récupération de 9 pêcheurs sains et saufs vers 5h44 du matin, ajoute-t-on de même source.d'après l'APS.

 

 

 

 

Fini les vacances , fini les bouchons d'Alger, la saleté de Bougie, les gandouras de la plage, l'hecatombe des routes et le chagrin des exilés, bref l'Algérie retrouvent ses habitudes, on change un gouvernement qui applique le programme du président pour le remplacer par un autre appélé à appliquer bien sûr le même programme.

 

Tout va bien Dieu merci diront beaucoup d'entre nous, saus que la presse algérienne lus libre et plus independante ne rappele ces classements malhereux de l4etat de santé du pays

 

  • Le Rapport Global sur la Compétitivité pour 2011-2012, place l'Algérie à la 110e place sur 144 pays , rapport ublié le 05 septembre à Geneve par ler le World Economic Forum. Lles premières places echouent à la Suisse,Singapour, Finlande,Suède, Pays-Bas. En Afrique Nos voisins marocains accupent la 70e place,l'Egypte 107e, l'Afrique du Sud la 52e  alors que le Qatar prend une honorable11 e place. http://www3.weforum.org

 

  • L’Algérie occupe la 112e place sur 182 des pays les les plus corrompus au mondeselon  l’Indice de perception de la corruption 2011 de Transparency International.Transparency-internationa-001.jpg

    L’Algérie partage cette année la même place que l’Egypte, mais arrive très loin derrières les Emirats Arabes-Unis (28), le Bahreïn (46), Oman (50), le Koweït (54), la Jordanie (56), l’Arabie Saoudite (57), Tunisie (73),Maroc (80).

    La Syrie est classée à 129e place, derrière le Liban (134), la Mauritanie (143), le Yémen (164), la Libye(168) alors que l’Irak (175) ferme le banc.http://www.transparency.org/

 

 

  • L'Algérie est classée au 124ème rang en matière d'innovation, sur un total de 141 pays, à travers le monde, selon le classement international "The global innovation index 2012".

    Placé sous le thème "le renforcement des liens dans le processus d'innovation pour la croissance mondiale", le rapport, le cinquième du genre, a été réalisé par l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et l'INSEAD (institut européen d'administration
    des affaires).global-innovation-index.jpg

    Le rapport s'appuie sur deux grands indices:l'efficacité de l'innovation et les moyens favorisant les activités innovantes mis en oeuvre par les pays concernés par le GII.

    Ces moyens sont le cadre institutionnel, le capital humain et la recherche, l'infrastructure, le perfectionnement du marché, le perfectionnement des entreprises, les résultats en matière de connaissances et de technologies en plus des résultats créatifs (créativité immatérielle, créativité dans la production et les services, la créativité en ligne).

    Au 'top five' des pays les plus innovants, figure la Suisse, avec un score de 68,2/100, suivie de la Suède (64,8), de Singapour (63,5), de la Finlande (61,8) et du Royaume Uni ((61,2).

    Pour ce qui est des pays arabes, le Qatar se situe en haut du pavé (33ème rang), viennent ensuite les Emirats Arabes Unis (37ème), le Bahrain (41ème), Oman (47ème), l'Arabie Saoudite (48ème), la tunisie (59 ème), le Liban (61ème), le Maroc (88ème), et l'Egypte (103ème). http://www.maghrebemergent.info
  • Au niveau de la démocratie l'Algérie se retrouve parmi les régimes totalitaires avec un indice de démocratie de 3.44 /10 soit la 130e place/ 167.Les voisins directs font mieux, Maroc 119 et la Tunisie à la92 e place.
  • Quant à l'indice des libertés civiles, en 2011 on retrouve l''Algérie avec un fâcheux indice de 5.5/7  soit une absence partiel de la liberté d'expression, de la liberté religieuse,  de  manifester, d'entreprendre etc.
  • Selon une étude  réalisée par la magazine britannique the Economist, Alger arrive à la 135e place sur 140 des villes où il fait bon vivre au monde, ainsi Alger est parmi les 10 villes les moins vivables au monde juste devant Harare, Lagos , Port Moresby et Dacca. on reproche à la capitale Algérienne le manque des lieux de loisirs et d'attraction, sa circulation étouffante, la saleté des ses rues et des coupures  fréquentes d'électricité et d'eau. algersale

 

  •   Alger a été classée en 2006, 50e ville la plus chère au monde.L’enquête réalisée à partir d’un échantillon de 144 villes, sur la base d’une batterie de 200 critères tels le logement, la nourriture, l’habillement, les appareils électroménagers, le transport et les loisirs, a surpris plus d’un. Le cabinet Mercer Human Resource Consulting qui évalue les villes se base sur une série de critères qui sont le coût de l’immobilier, du transport, des produits alimentaires, des produits domestiques (électroménager, meubles, etc.) et les loisirs. Dans le monde arabe, Alger est la troisième ville la plus chère derrière les villes de Dubaï (34e) et d’Abu-Dhabi (45e). En Afrique, la capitale algérienne est à la cinquième place, distancée par Douala (Cameroun) qui occupe la 24e place, Dakar (Sénégal) 33e, Abidjan (Côte d’Ivoire) 35e et Lagos (Nigeria) 37e. le cabinet londonien estime que les prix de l’immobilier et du transport sont exorbitants. La cherté des produits de large consommation et des loisirs est également mise en relief par l’étude qui sert en général de référence pour les multinationales. Ces dernières évaluent, en effet, le coût de revient de leurs expatriés. Et selon Mercer, Alger devient de plus en plus chère pour les expatriés, en particulier dans l’immobilier. Si ces derniers, payés selon les standards de leurs pays d’origine en arrivent à se plaindre, les nationaux, eux n’ont visiblement plus qu’une seule alternative : s’expatrier dans une ville plus «clémente »…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article