Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
elmouja- la vague

mv El Hadjar ou la folie des grandeurs

19 Janvier 2009 , Rédigé par Gildon Publié dans #Des Navires et des Hommes



Quand je regarde de près la flotte de la Cnan dans son age d'or, je me suis toujours posé la question de  l'utilité de ce navire, El Hadjar,  un charbonnier de  plus de 37 000 tonnes , mais pour quoi faire?

El Hadjar compte parmi les dernières acquisitions de la Cnan (1988) au même titre que Setif II  c'est à dire dans une période ou la dette extérieur algérienne était à son sommet..

Construit par les Chantiers japonais de Hashihama Imabari,en novembre 1981 sous le nom d'Orion Maru  pour une compagnie japonaise et au pavillon  de même pays, il change encore une fois d'identité à 2 reprises ( Sanggumay et Mariposa ) pour battre pavillon des Philippines avant d'atterrir à la Cnan en Mai 1988 ( 7TRJ )
fiche techinique:
Lht: 228.0 m Lpp: 218.0 m, Largeur:  32.20 m
Gt: 37 327 t  DWT: 64 698 t. 7 cales
Machine: Mitsui  9641 kw     Vitesse: 14 nds

Avec un tirant d'eau qui peut dépasser les12 m, El Hadjar ne peut être visible que dans un seul port algérien au eaux profonde, Annaba et spécialement le poste 13 géré par Arcelor Mittal.

On comprends vite que ce navire est destiné principalement à alimenter le complexe sidérurgique d'El Hadjar en matière première , a savoir le charbon ( jusqu'à 1 million de t / an).

Pour la petite histoire la seule mine de charbon connue en Algérie était celle de Kenadsa dans la région de Bechar  à plus de 1 500 km du complexe d'El Hadjar qui fut découverte en 1917, sa production  a atteint son sommet dans les années 40 ( 144 000 t en 1942 ),fermée en 1963, cette mine reste aujourd'hui un musée à ciel ouvert.


Ainsi le Charbonnier El Hadjar était souvent appelé à faire un long cours des mois et des mois pour aller chercher cette matière première en Australie, en Chine, en Inde, en Afrique du Sud ou encore en Russie. Son prix moyen pour un affrètement selon l'indice maritime  Baltic Bulk est de 5 000 $/ jour.

Ces derniers temps on l'a vu aussi faire la traversée de l'atlantique pour chercher des céréales au Canada et décharger pour la première fois à Djendjen.

Comme le reste de la flotte algérienne, la décennie noire de la Cnan ( 1995- 2005), a failli aussi emporter ce navire,,lâché d'un port à un autre en Algérie, il fut cependant admis dans un chantier de réparation à Mangalia en Roumanie ( Chantier du Daewoo Heavy Industries du 23/09/2005 au 30/06/2005) plus de 3000 t d'acier ont été remplacé, il semble que le prix de cette réparation dépasse les 10 millions de $ soit son prix à l'état neuf.

 A noter aussi son échouement à Skikda en novembre 2002, il a  fallu une dizaine de jours de sauvetage pour le dégager de cette sympathique plage de Ben M'hidi mais qui est devenu ces dernières années un vrai cimetière des navires en perditions.


Aujourd'hui El Hadjar fait partie aujourd'hui du groupe Jordano-Egyptien de CTI, il garde encore le pavillon national.

Amman Regional Office
Shmaisani, Layla Al-Akhiliehh Street
Adli Commerical Center, 5th Floor
P.O.BOX (7676) Amman 11118 Jordan 

Tel.: +962 6 5685 115
Fax.: +962 6 5676 939
Contact Person: Mr. Nidal Mihyar

 

 

 



Quelques notes sur ce navire


le 26 décembre 1996, Chargé de 52 500 t de blé à Dunkerque pour l'Egypte , il fut saisit par les autorités de ce pays dés son arrivée à Port Said,  des traces de graines de pavots auraient  été  trouvé parmi sa cargaison.






Actualités : LE SYNDICAT DES OFFICIERS DE LA MARINE MARCHANDE ACCUSE
Les millions de dollars que perd la Cnan


Dans un rapport fort détaillé, le Syndicat national des officiers de la marine marchande (Snommar), section Compagnie nationale algérienne de navigation (Cnan) tire la sonnette d’alarme pour faire réagir les plus hautes instances du pays pour sauver leur pavillon. Comptabilisant les pertes annuelles enregistrées sur neuf navires, ce syndicat a estimé un manque à gagner de 111 460 700 USD pour «mauvaise gestion».
Entamant ce triste décompte, le syndicat écrit « Le Hadjar de plus de 25 ans, après avoir passé six mois dans un chantier de Pologne, se trouve actuellement en Roumanie dans un chantier de réparation depuis 6 mois. Le montant de la facture avoisine actuellement les dix millions d’euros, soit le prix d’un navire neuf du même type». D’après le Snommar, ce même navire est resté auparavant trois années immobilisé au port d’Annaba générant un manque à gagner de «58 400 000 USD». Selon toute vraisemblance, à sa sortie de réparation et son âge aidant, ce navire risque d’être vendu à la casse «puisque ne remplissant plus les conditions de sécurité et de navigabilité de plus en plus sévères». Aussi, les syndicalistes s’interrogent : «Quel est l’armateur au monde qui se permet d’immobiliser un navire de 60 000 tonnes durant quatre ans et de persister pour le réparer pour la somme astronomique de plus de 10 000 000 euros » Les pertes du Hadjar sont ainsi de l’ordre de 68 000 000 USD.


Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2005/11/05/article.php?sid=30144&c




Actualités : SAISIE CONSERVATOIRE D' "EL HADJAR"
La Cnan entame une bataille juridique


Saisie depuis 40 jours au port de Ravenna en Italie, le navire El Hadjar, appartenant à la Compagnie nationale de navigation (Cnan) a repris la mer. Ce navire, considéré comme le plus grand navire de la compagnie, avait fait l’objet d’une ordonnance de saisie conservatoire au port de Ravenna en Italie depuis le 4 janvier 2007.
Selon le directeur général de Cnan Group, M. Boumbar, il a été finalement obtenu la main levée vendredi dernier. Dans un communiqué de presse, le directeur général de Cnan Group note que la partie saisissante, en l’occurrence la société offshore Progress Bulk Carriers, avait allégué pour cela une importante perte financière de 23 millions d’US dollars. Ceci “suite au manquement supposé de la Cnan à ses engagements commerciaux et à son refus de mettre à sa disposition le navire El Hadjar pour une période de trois ans à compter de décembre 2004”, peut-on lire dans le communiqué. Le directeur général de Cnan Group ajoute que le tribunal de Ravenna vient de débouter et de condamner Progress Bulk Carriers pour “saisie abusive, après une bataille juridique qui aura duré plus de 40 jours”. Aussi, une action en référé devant le même tribunal a été engagée par le pavillon national “pour faire condamner la partie adverse au paiement des dommages et intérêts évalués à près de un million d’euros”. Après avoir levé l’ancre au port de Ravenna vendredi dernier, El Hadjar s’est rendu au port de Annaba.

M. O.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

TOUTOU 15/04/2014 12:49

la cnan reste toujour la cnan

zahia 03/05/2010 16:55



sur el hadjar on a perdu un ami en 1995 en revenant de Norfolk


allah yerahmou



raishamidou 02/03/2010 12:12


salam
le Hadjar est vrai gouffre financier,à l'heure actuelle les services de la gendarmerie ne se retrouvent pas dans les comptes enfin le principal accusé
Boumbar est en fuite,...
Je voudrais parler des marins qui une fois dans les bureaux se retournent
contre leur propres freres soit des marins comme eux en les traitant de beznassya, n'est pas Mr Djari Lakhdar le vrai beznassi c'est celui qui fait passer
un vilebrequin d'occasion pour un neuf à un million d'euros(Ibn-khaldoun)
Comme ceux de Cnanmed qui affretent des navires alors que ceux en propriéte
naviguent à vide,une recette à 16000 euros alors que le voyage tout frais compris revient à 70000euros,sans parler de ce Mr Fontana qui prend la cnan
pour sa propriete privée en insultant le pavillon national,on attend toujours
les navires qu'ils devrait ramener en accord avec le contrat de partenariat...
Le Tebéssa et le Téleghma ont effectué des réparations en dans le chantier
en Italie qui appartiennent à mr Fontana ,sans respecter les procédures de du code des marchés,la gendarmerie est dessus
Quelque soit l'operation l'argent de la cnan va toujours dans les poches de Fontana et de ses complices à Alger...vases communiquants
Gare à celui qui ouvre sa bouche ou qui dénonce les contrats de saisissage ou de manutention signés sans faire participer le syndicat...
Enfin les enquetes sont en cours inchallah rebbi yekchefkoum.
 


slimane 29/01/2009 15:41

le grand bonjour a tous mais frere marin aujourduit jai su que boumbar ali et retourner on belgique a isa une grande compagnie qui socupe de exploitation maritime en belgique et jai su que sai lui le patron et il a ete toujour lui le patron monsieur la en se demande commant il peux exploite la cnan et diriger isa en meme tenp la elle se pose la question monsieur ou sent passer les dirigent des agence a letranger qui ete avant comme en italie a marseille lui ses le premier cocurent de la cnan avec le bien de la cnan il devien le premier concurent qui sent les dirigent de la cnan en belgique et bien ses des gent qui en ete mis par monsieur boumbar et en almagne a marseille auci en espagne une grand histoire monsieur et histoire de nachco la ses une plus grande histoire je pensse que letat algerien doit savoire tous se qui sait passer a la grande cnan avec tous les magouielle de sait gent la je sui entrin de faire une grande enquette avec beaucoup de colegue de la cnan des navigant et des sedentaire je sui en relasiont avec eux les gent du sindique auci qui sent partit par la petit porte je sui entrin de rasemble tout se qui conserne la cnan alors eux il sent partit moi je sui la deriere eux jusqua la more je souhette que tout personne propre soi en bonne parfaite sentait salus a tous de ma pars .

le marin 22/01/2009 22:07

salut tout le monde,chers collegues marins en génerale,on veut plus de commentaires,& de témoignages de votre part,et passer le message de l'existance de ce site a vos collegues pour qu'ils puissent se manifester davantages,je pense que ce site fait l'objet DE SEA MEN'S CLUB à domicile,on remercie notre collegue GILDON d'avoir eu cette aide grandiose de nous offrir ce blog,alors svp plus de commentares et de témoigniage sa nous fera plaisir,bon courage a tout le monde chaooooooooo à bientot