Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
elmouja- la vague

Escale à Bougie

17 Janvier 2009 , Rédigé par Gildon Publié dans #Un petit bout d'histoire






  Cette ville  lumière,  une fierté  pour toute la méditerranée, bien sûr qu'elle porte toujours plusieurs noms, Saldae Civitas, Béjaia, Bougie, bugia, Naceria, Bgayeth, mais aussi elle a donné son nom à plusieurs navires.
 
Ville de Bougie (1878-1917)

 Cargo à vapeur de 508 tonnes,construit en 1878 dans les Chantiers C. S. Swan & Co., Newcastle  en Angleterre sous le nom de Henri Fisher pour l'armateur anglais Fisher Renwick & Co.
En 1903 il devint Cap Levi pour la compagnie Le Pont & Sons.
En 1905 il est racheté par la Compagnie Shiaffino Jouvet et prend le nom de Ville de Bougie, ville d'origine de monsieur A. Jouvet.
Réquisitionner par l'Etat français pendant la Première guerre mondiale et transformer en patrouilleur, il sera coulé au canon le 22 /02/1917  par un sous marin allemand de type U 39 commandé par le Lt Capiatine Walter Forstmann  à 1 mille à  l’W du cap Sigli,  son équipage a été sauvé.


Ville de Bougie (1907-1956)

Navire mixte, passagers et marchandises, construit par les anglais  de la Caledon Shipbuilding Co. sous le nom de "York" avec " Hull" comme sisiter ship. Ces deux navires étaient déstinés à la Compagnie  Wilson & North Eastern Railway Co. pour principalemnt le marché du cabotage entre les ports de Hull, Hambourg, Anvers, Gand ou Dunkerque., ils avaient une capacité  de 34 passagers de 1ère classe et de 120 passagers pour les autres classes.

Pendant la première guerre mondiale, le Hull a été capturé par les allemands en 1914, son équipage est resté prisonnier à Hambourg pendant 2 ans et la navire a été rebaptisé  ELBE II et fait partie de la Marine de Guerre Allemande.. En 1919 le navire retrouve enfin son propriétaire.


Caractéristiques de Ville de Bougie ex. york
Date de lancement: 18/03/ 1907
1132 de TJB. 451 TJN

LHT: 77.9 m Largeur:  11 .0 m
1 Hélice. 13.5 nds
 Démoli à La Seyne ( France) le  21/01/ 1956

   .




Ville de Bougie (1955- 1984)


Nouveau cargo destiné à la compagnie Schiaffino, une famille d'armateur d'origine génoise qui s'installa à Bougie bien avant la conquete française, et s'allia ensuite avec plusieurs autres armateurs dont  A . Jouvet  ( 1908).

La ville de Bougie fut  construit par les Chantiers navals Dubigeon de Nantes- Chantenay qui a construit entre autres des premiers sous marins français.
Lancé le  22/07/1955 et réceptionné au début de 1956
LHT: 79.6 l: Lpp: 72.7 m  l:11.7 T: 1532 t- DWT: 1880 t
V: 13.5 nds.

En 1977 il devient grec au nom de Kriton
En 1982 il devient Abu Khair. Nom qu'il gardera 2 ans avant de chavirer le 06/06/ 1984 au large d'Omana après 35 ans de service.
Ce type de navire Schiaffino en possédait  des dizaines ( Ville de Djidjelli, Les Issers, Ville de Ténès, Ville de Tipaza, Ain Taya, ND d'Afrique, etc) , destinés au cabotage nationale , entre Alger et les autres ports d'Algérie et compris les petits ports tels celui de Tipaza, Cherchell, Port Geydon (Azzefoun) ou encore La Calle ( El Kala), Collo , Arzew, Mosta et Ténès. Certains petits caboteurs de petit tonnage étaient tout simplement destinés à aller chercher du sable dans les embouchures des rivières et certains cours d'eaux, tels le Oued Soummam, le Sebaou, Oued El Harrach, Mazafran, Oued Isser etc, parmi ces caboteurs il y' avait le Ain Bessem ou encore le Ain Sefra..


le MV BEJAIA (1977-...... )


 Avec le Hassi Messaoud, Ain Amenas ou Nezla, le MV Bejaia fut l'un des premiers petroliers  de l'Algérie Independante .
Le decret 63-489 du 31 /12/1963 signé par Ben Bella donne déja naissance à la première Compagnie Nationale Algérienne de Navigation.

 De construction suédoise par les Chantiers Oskarshamns Varv  livré en avril 1977
 LHT:170.47 m Lpp: 161.9  larg: 25.9 m
Tonnage: 18013. pour un Port en Lourd de 31190 t. Machine: Sulzer.  15 nds


A l'independance les deux premières ressources à exporter étaient bien sûr le vin et le petrole, que faire des 15 millions hl que produise l'Algerie alors que 1 million de consammateurs sont déja partis.. Pour le petrole en 62 il y avait encore quelques techniciens americains et allemands qui sont restés et les negociations avec la France sur ce domaine continue encore et seront finalisé le 29/07/1965, alors que Sonatrach a déja vu le jour le31/12/ 1963. Cet accord prevoit donc un 50/50 entre Sonatrach et la française Erap ( aujourd'hui Total Elf Fina ).
 Le petrole algérien etait principalement exporter via le terminal de Bejaia inauguré en decembre 1959  receptionnant ainsi le petrole de Hassi Messaoud via un oleoduc de 660 km. Le 1er chargemlent du petrole algérien fut à bord du petrolier "Rigel" le 30/11/1959.



( à droite le Nezla 1976-2003, un autre petrolier de la Cnan)




Bejaia ainsi que le reste des premiers  petroliers de la Cnan ont été vite sacrifié, le reste de la flotte de cette compagnie aura le même destin 20 ans plus tard.
Bejaia fut vendu  en 1988 en pleine chute des cours de brut a des grecs et portera le nom de" Messiniaki Proodos", depuis il portera encore d'autres noms ( Osco Sun , Osco Anne, Teodorico, Fearless, Wawasan Murni).

Depuis 1999 il bat pavillon du Panama au nom de Melodie( image de gauche) il est toujours en service

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article