Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
elmouja- la vague

la presse maritime en Algérie

6 Juin 2008 , Rédigé par Gildon Publié dans #Au delà des mers




71 exemplaires de journaux pour 1000 habitants

Faisant un point de situation sur le secteur de la presse, le ministre de la Communication a enregistré une évaluation positive dans le nombre de journaux existants ainsi que dans le tirage quotidien de ces titres.

Ainsi, de 50 titres pour un tirage de 750 000 exemplaires avant la promulgation de la loi de 1990, la presse algérienne compte aujourd’hui 291 titres et un tirage quotidien de 2 430 000 exemplaires. 65 quotidiens sont recensés dont 32 en arabe qui comptent un tirage de 1 255 000 par jour et 33 titres en français tirant à 900 000 exemplaires. « Nous avons eu du mal à avoir un nombre exact des journalistes en exercice du fait de la non-déclaration d’un bon nombre parmi eux. Au bout de quelques mois de recherche nous sommes arrivés au nombre qui est très proche de la réalité qui est de l’ordre de 4084 journalistes dont 3000 exerçant dans la presse écrite et 1084 dans l’audiovisuel », précise M.Boukerzaza. Si la moyenne acceptable de disponibilité des journaux par 1000 habitants est de 100 exemplaires, l’Algérie compte 71 par 1000 contre 320 en Europe et 40 dans les pays arabes. L’étude du ministère établit en outre une moyenne de 2,5 points de vente de journaux pour 10 000 habitants contre 0,44 en 1999, et ce, dans 39 wilayas. 9 wilayas sont en deçà du seuil acceptable évalué par l’Unesco.

 En réalité cette presse est largement généraliste, la presse spécialisée dans par exemple le maritime est pratiquement inexistante, même pendant la belle époque de la marine marchande algérienne, trouver un ouvrage maritime algérien était quasiment impossible.


Le seul média qui aujourd'hui peut rendre un certain service à la communauté maritime algérienne ou de moins ce qu'il en reste est l'internet. La plupart des compagnies maritimes ont déjà leurs sites web ( cnan, hyproc, entmv ) d'autres sociétés qui agissent de près ou de loin dans le métier de la mer ont aussi développe des sites web  tels que les sociétés des travaux maritimes, les agences de consignations, des organismes de contrôle et d'expertise maritime ( ex. http://www.bemact.com/index.php ), néanmoins la palme revient aux ports algériens qui ont des sites web fort sympathiques et régulièrement mis à jour .

La Cnan s'est lancé sur le web bien avant sa déconfiture actuelle, les deux unités du groupe Cnan d'aujourd'hui sont sur la toile, l'unité cnan med  qui gère encore 2 rouliers Tebessa et Teleghma est représente par http://www.cnanmed.dz  ainsi que par le site de son agence de Marseille  (http://cnanmarseille.com ).
L'autre unité est Cnan nord qui gère les 4 cargos restant de l'ancienne flotte nationale ( Edough, Djurdjura, Ibn Khaldoun II et Ibn Sina II ), le sîte propose même la position journalière des navires. http://www.cnan-nord.com/
A noter que sur les 2 sîtes le même sondage est proposé aux internautes sur la qualité de service offerte par le groupe ( 71% des réponses disent mauvais !! ).
 

L'Hyproc Shipping bien lancé par Sonatrach est aussi présente sur le web ainsi q'un bulletin trimestriel 
" Hyproc News " qui est à son 12è numero ( janvier 2008).

 Malgré son apparence , le sîte d'Algérie Férries est sans doute  à revoir tant son ergonomie, son interactivité  
( réservation online, programme ferry  etc). Pire cette entreprise  invite les voyageurs à passer leurs réservations via sa concurrente SNCM.
 Aucune brochure n'est facilement disponible de cette compagnie.






Après une longue fermeture le site  web du plus grand port d'Algérie est enfin de retour sur la toile. Développe par l'Ensi ( Entreprise nationale des systèmes informatiques). Site très long. Le port d'Alger édite aussi un magazine mensuel interne " Echos du port d'Alger". Le dernier numéro est celui de février 2008.


   Le port de Béjaia avec ses deux sites web et un magazine "Errassif-info du port "est sans doute l'un des ports le plus actif dans le domaine de l'information, on peut dire autant pour les ports de Skikda et d'Annaba une mention spéciale pour Skikda pour le bilinguisme de son site et pour son mensuel " El Mina".

  On le dit petit mais Ghazoauet à des solides arguments à défendre dans la communauté portuaire, un site web au top ainsi qu'un bulletin trimestriel fort sympathique " Ad Fratres ".

  A signaler aussi le bon sîte de l'entreprise portuaire d'Arzew.

  Quant à Djen djen, le manque de créativité n'a pas fait bouger son site depuis sa création, celui d'Oran à complètement disparu, alors que celui de Mosta ne dépasse guerre la page d'accueil, une sorte de WAIT AND SEE.


 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article