Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
elmouja- la vague

Ships report- 05/2008

10 Mai 2008 , Rédigé par Gildon Publié dans #Au delà des mers


 Voici un tour d'horizon de la situation des navires algériens entre le 07 et le 10 de ce mois-ci


le Djurdjura 'un des derniés survivants de la flotte nord de la Cnan est à quai  à Béjaia depuis le 07/05/2008 venant d'Anvers avec une cargaison de fil machine.


Imo 7420211.Call Sign: 7TGW. GT: 5389.Type of ship: General Cargo Ship. Year of build: 1977. Port: Alger. Length: 126.5 m

Le Tebessa est aussi à quai avec un chragement divers venant de Marseille.

Le Barouda devait quitter la Rade de Béjaia pour accoster et livrer ses 3200 t de butane et de Propane chargées à Arzew
 
tebessa.jpg
Le Tebessa est aussi un des dernièrs survivants des rouliers de la Cnan. Son sister ship le Teleghma de la  CNANMED est à Savone en Italie.
  la photo de droite est le  Barouda est un GPLier de l'Hyproc Shipping: GT: 6325   NT: 1898  DWT: 8078
Call Sign: 7TRX. Construit en 1983 dans les chantiers Aukra Buck en Norvège




Le Sersou suit presque une ligne régulière entre Béjaia qu'il vient juste de quitter pour Santos au Brésil avec + de 30 000 T de sucre à Chargé.
A noter que ce vraquier de la compagnie Nolis( filiale du Groupe Rebreb-Cevital ) fait souvent escale à Gibralatr pour les soutes (dernier en date le 06/ 05/ 2008).

le Tamgout l'un des plus anciens navires algériens fait toujours les beaux jour du groupe Cévital, il vient de quitter Annaba pour Cartagène en Espagne d'où il repart pour Béjaia avec de l'huile soja.
Longtemps sur la liste noire, le tamgout  a fait peau neuve depuis 2003



A Arzew le Oued  Noumer ( bitumier) squatte les quais du port depuis le 10/ 2007, Le Hassi Rmel ( le 1er Gnlier algérien ) aussi (depuis 12/ 2007), le Larbi ben Mhidi ( GNL)  est en rade depuis 15 jours.
Seul le Cheikh El Mokrani est en opération de chargement. les autressont en haute mer.


Le Djorf  a quitté Anvers le 09/05/2008 pour Oran, alors que Ibn Sina II est déja à Alger.

Quant à la plus part des méthaniers algériens on peut suivre leurs routes via le site www.marine traffic.com.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article